Albert-Robert Ezdra

Suggérer par mail

L'HOMME DANS TOUS SES ETATS d'Albert-Robert Ezdra,  chez Irène Pauletich Editions>>>


Genre : Nouvelles

hommedstsesetats.jpg Remarquablement drôle. C'est le premier adjectif qui vient à l'esprit quand on referme - à regret - le livre d’Albert Robert Ezdra. On le dévore avec gourmandise : on se délecte à chaque page, on s’étrangle de rire ... (Et comme il en compte plus de trois cents, vous avez de quoi vous "escaner" mille fois ! ). Des histoires qui se succèdent avec une fluidité réjouissante, déployant des trésors de comédies. Et que de rencontres ! À sauts et gambades, on est propulsé dans tous les milieux parmi une foison de personnages hauts en couleur, loufoques, désopilants, odieux, attachants, décalés, ubuesques.
À commencer - tenez-vous bien - par Dieu le Père en personne, notre bon Dieu qui, sans le divan salvateur, eût bien pu sombrer dans la noire déprime (il est en analyse depuis dix mille ans) Notre bon Dieu donc, pour se distraire du morne ennui qui plombe ses contrées paradisiaques, décide de faire… devinez quoi … un poisson d’avril aux humains – ben quoi, il faut bien rigoler un peu, surtout quand on est entouré de gens si peu rigolos que Saint Pierre !
Car l’humour picaresque d’Albert Robert Ezdra. n’est pas gratuit : Albert-Robert Ezdra est un humoriste certes – et quel humoriste ! - , mais la légèreté de ses nouvelles n’est qu’apparente : avec ses intrigues déjantées, hilarantes, décalées, ses petites réflexions anodines, désopilantes, ses dissonances provocatrices, il nous livre une satire burlesque qui – à l’instar des pièces du grand Molière – titille, épingle les travers de ses contemporains, ces hommes « étrangement faits » qui trop souvent, hélas, perdent la juste mesure…


 

KHÔN  L'ANCIEN  par Albert-Robert Ezdr,  chez  Irène Pauletich Editions >>>

Roman humoristique traité sur un mode sarcastique.
Irrésistiblement cocasse, bousculant allègrement toutes les données scientifiques, il évolue dans une société dont les travers, déjà, sont ceux de la nôtre. Plus tout à fait singe mais pas encore véritablement humain, il fonde à l'aube de l'humanité, la dynastie des Khôns. Elle traversera les âges.

khonlancien.jpg Au fil du temps, manipulé par les gènes rescapés de la Préhistoire, l'homme touche tour à tour l'ignoble et le sublime. Entre le moment ou Khôn-Le-Fondateur se dresse sur deux pattes jusqu'à l'époque où son lointain descendant devient Gouverneur de la planète Mars, il poursuit  son "évolution". Mais, à y regarder de près, on note peu de différence entre les pratiques de nos primitifs ancêtres et les nôtres.
L'homme a traversé les millénaires, il a vécu mille et une vies et il est toujours aussi con.