Accueil arrow 14) Les cahiers de mon père
 
     

* Les cahiers de mon père

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
les_cahiers_de_mon_pre-_2cm.jpg

Les cahiers de mon père


ISBN 9791092612165  -   347 pages 


Les cahiers de mon père -  L'ours de l'Arradoy  


Présentation : Nous sommes en 1958, année de l’adoption de la VRépublique. C’est aussi celle du retour du Général de Gaulle aux affaires. Une rencontre inopportune par une nuit de juillet sur le chemin des estives, une autre, bien plus agréable, à la plage, sur les bords d’une petite rivière, et quelques cahiers légués par Sylvio, son père, et Baptiste comprend qu’une page se tourne. Il comprend qu’il a quitté l’enfance et même l’adolescence. Il n’a que 15 ans, mais lorsqu’il doit prendre « la » décision, il sait qu’elle l’engagera, sa vie durant. Une décision qui déclenchera l’hostilité d’une partie de sa famille et fera sans nul doute beaucoup de peine à sa mère. Mais à la ferme de L’Arcange, grand-père Émilio a besoin d’un coup de main, et malgré son jeune âge, le jeune garçon semble bien être le seul à pouvoir lui venir en aide… L’histoire se raconte à la campagne, en Pays Basque et en Gascogne.

 

 

Extrait : C’est pour mon quinzième anniversaire, le 17 juin de cette année 1958 que papa m’a « légué » ses cahiers. Il y raconte sa vie, celle de sa famille, les Montazini depuis leur arrivée en France en 1930. Cette famille est devenue la mienne alors que j’avais quatre ans. Dans la lettre qui fait de moi son « légataire », il me recommande de les conserver bien précieusement, afin que ma petite sœur Simonetta puisse à son tour les lire, si elle le souhaite lorsque son moment sera venu. Ils sont au nombre de trente-sept, bien à l’abri dans des boîtes métalliques, emballage de biscuits Gondolé. Ils ont, durant des années, dormi, numérotés et bien rangés sur une étagère, au grenier, à L’Arcange. Tous connaissaient leur existence, mais tous ont respecté le souhait de papa : ne pas y toucher. J’ai durant mes différents séjours à la ferme avec grand-père, déjà compris que la vie de la famille Montazini ne s’est pas déroulée douce et tranquille. Celle des Etchebéry, la famille de maman est aussi jonchée de péripéties et de tragédies. Certaines se mêlent d’ailleurs à celles des Montazini.
 L’entre-deux-guerres fut témoin de la deuxième vague d’immigration italienne vers la France. Durant les années vingt, et les années trente, des dizaines de milliers d’Italiens quittèrent leur pays, pour trouver asile en Gascogne et dans d’autres régions de l’hexagone. Les raisons de ces exils furent multiples, la principale cause étant la montée en puissance du fascisme. Mon père, Mariéta et grand-père faisaient partie de ces derniers.
 Maman se nomme Sonia Etchebéry, et moi Baptiste Montazini. Nous habitons tous les deux à la ferme Etchebéry, située au pied de la Montagne Arradoy, qui domine Saint-Jean-Pied-de-Port. Maman m’a déjà beaucoup raconté sur sa vie, et sur celle de sa famille exterminée à Gernika en 1937. Pour sa rencontre avec mon père, Sylvio Montazini, elle m’a aussi raconté, mais en occultant quelques points de détail. Avec ces cahiers, je vais découvrir vingt-deux années de la vie de la famille de mon père. Vingt-deux années que je sais semées d’embûches, parfois de drames. Mais aussi de bonheurs et d’espérance. Vingt-deux années, depuis 1930, arrivée des Montazini en France, et jusqu’en 1952, date du voyage de papa à L’Arcange. C’est à cette occasion que nous avons fait la connaissance de sa femme Angelika et de ma demi-sœur Simonetta. Six années depuis ce voyage, six années durant lesquelles nos existences se sont déroulées sans accrocs ou presque. Peut-être qu’après le dernier drame survenu pendant la fête de Floréal, un dimanche après-midi d’août 52, le sort ou le destin avait décidé de calmer le jeu, laissant la famille Montazini, les Etchebéry et leurs amis, vivre enfin dans la tranquillité. J’ai passé une année chez papa en Australie, à Adélaïde.

  

------------------------------------------------------------------------  

unauteur.com : acheter Les cahiers de mon père, le fichier PDF dans votre boite mail pour 5.00 € >>>>    Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir   

Amazon : acheter Les cahiers  de mon père, L'ours de la montagne Arradoy : ebook  à 2,99 >>>> 

unauteur.com :  acheter Les cahiers de mon père, édition papier, dans votre boite aux lettres :  occasion,  6.00 € + port poste 3,00 =  9,00 €    Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir