Accueil arrow 5) Les grands tourments
 
     

* Les grands tourments

Convertir en PDF Version imprimable Suggrer par mail
les_grands_tourments-2cm.jpg

Les grands tourments

ISBN 978-2-9532863-3-5 - 282 pages

Les grands tourments, collection les exils de L'Arcange

Extrait :Fin 1929, pour chapper la vindicte dun fasciste fanatique papa dcide de notre exil en France. Le 3 fvrier 1930, la famille Montazini, milio, mon papa, Marita ma grande sur et moi Sylvio arrivons en Gascogne, dans le Gers. Cest au chteau Tourne Pique, dans la bourgade de Floral que nous posons nos valises. peine quatre mois plus tard, le capitaine Aristide Clment Autun, propritaire du chteau, propose papa dacheter la ferme de LArcange. Dlaisse depuis plusieurs annes, ses terres sont rduites ltat de friches, mais cela nous est compltement gal. Nous sommes les plus heureux au monde, nous avons enfin une maison bien nous et limportant est l En septembre 1933, le pre Guillaume, un religieux de labbaye de Flaran, nous apprit lorigine du nom de LArcange.

ge de 15 ans, Marita poursuit ses tudes au Lyce Henri IV Paris. Depuis septembre 1932, elle tient compagnie une ptillante vieille dame, Edmonde de Barsac. Cette Dame affectueusement surnomme par papa, la Dame en Blanc a fait irruption dans notre vie dans des circonstances assez extraordinaires. Ctait vers la fin de lt 1931, en remontant vers un pass riche en vnements ayant une fois de plus pouss la France dans le tumulte.

Papa travaille en alternance au chteau Tourne Pique et sur notre ferme de LArcange.

Je suis n comme ma sur Marita et mon papa milio en Italie, dans la rgion des Abruzzes. Mon anniversaire cest pour bientt, le 12 janvier prochain je fterai mes 12 ans. Depuis octobre dernier, jtudie au lyce Bossuet de Condom.

Notre installation dans la ferme de LArcange six mois seulement aprs notre arrive en France na pas manqu de susciter haine, hostilits et jalousies parmi certains habitants de Floral. Et pour ne rien arranger, notre pass nous rattrapa et bonheur alterna singulirement avec malheur.

Dbut septembre 1932, le hasard ou le destin ou autre chose nous mla une fois de plus un drame horrible survenu dans le bourg de Floral. Cest cette poque que je rencontrai Amandine Sentenal. Nice de madame liette, lpouse du capitaine Aristide Clment Autun, la blondinette venue passer quelques mois au chteau pour se refaire une sant y resta jusquen septembre 1933. Pendant toute une anne, nous ne nous sommes pratiquement pas quitts et le jour de la sparation fut trs prouvant. Maintenant, nous nous crivons et nous nous rencontrons rgulirement. Petit petit, notre amiti sest transforme en des sentiments plus profonds.

Hier avec papa nous ftions le 1er de lan 1934 chez madame liette, au chteau Tourne Pique. Nous y avons retrouv Amandine et ses parents. Ils sont repartis ce matin. En dbut daprs-midi je dcidai de faire un saut la Rondouillre, pour souhaiter la bonne anne mon amieSverine Jacquard. Jamais je navais trahi son secret, mme Amandine ntait pas au courant, seuls papa et moi savions. Je mtais maintenant presque sorti de lide quelle pouvait tre une espionne la solde des nazis ou des fascistes, presque

La dame mystrieuse me proposa une balade dans sa magnifique Bugatti. Je la sentais trs excite, presque euphorique. Cest l quelle mapprit que lun de ses amis avait rencontr aux tats-Unis un clbre chirurgien. Selon lui, ce spcialiste en greffes de peau devait pouvoir, en partie du moins, rparer les dgts occasionns par laccident dont elle avait t victime.

Vous nallez plus revenir ici? Vous allez vendre la Rondouillre?

Non, bien sr que non. De toute faon, mon ami ma bien prcis que ce procd tait encore trs exprimental. Je ne crois pas au miracle, mon visage ne sera jamais plus comme avant. Jespre juste pouvoir me regarder dans un miroir. Et puis Gaspard reste ici, pour surveiller et entretenir la maison, tu pourras venir lui rendre visite. Je te promets de tcrire, par contre, je ne te donnerai pas mon adresseen Amrique !

Sverine Jacquard partit dbut fvrier. La premire lettre que je reus delle tait pleine despoir, peut-tre mme trop. La seconde, juste quelques jours aprs avoir subi la deuxime intervention. Ctait un mlange de dsillusion et de dsespoir. Mon impression tait que la dame mystrieuse avait trop cru au miracle et que sa confiance commenait lui faire dfaut.

Sans attendre, je dcidai de lui rpondre et de rendre une visite au gardien. Je comptais sur lui pour transmettre ma correspondance mon amie.

Monsieur Gaspard, je sais que vous pouvez la joindre, je lui ai crit une lettre, vous pouvez et vous devez la lui transmettre. Il en va de la vie de notre amie. Parce que Sverine Jacquard est aussi votre amie et que cette amie va faire une btise.

Je neus pas insister vraiment et cela me conforta dans lide que Gaspard avait lui aussi reu des nouvelles inquitantes.

Daccord petit, tu as peut-tre raison, sa dernire lettre me semble bizarre. Elle a mme crit que si tu venais me rendre visite, je pouvais te faire entrer dans son bureau. Mme moi, je ny suis jamais entr sans quelle ne soit l! Donne-moi cette lettre, je verrai ce que je peux faire!

Puisque cest elle qui le demande, pourriez-vous maccompagner dans son bureau? Jaimerais bien le visiter, pour essayer de comprendre certaines choses!

Gaspard hsita quelques secondes, puis il finit par mouvrir la porte et me laissa seul.

peine entr, je remarquai les dizaines et les dizaines dillustrations ornant les murs. Scnes de la vie ordinaire, marchs, maisons, clochers, paysages champtres, tous tracs au crayon noir. Sur son bureau, les piles de dessins taient entasses a et l.

Voil quoi la dame mystrieuse passait son temps, voil pourquoi nous lavions aperue un peu partout, semblant nous pier.

 

Jen pris une poigne, les feuilletai et retrouvai sans peine des lieux, des situations et des personnages que je reconnus parfaitement: Hercule sur le camion le jour mme de son arrive; Flix, sa sur Lucette, Amandine et moi, au bord du ruisseau en train de pcher; LArcange avec le commandant Estrada et les insurgs; lincendie de latelier du tracteur ; Hercule II faisant tourner la batteuse; Amandine et moi pdalant sur la route de Floral; le duel des titans; lglise Saint-Laurent de Floral; lcole et les instituteurs, monsieur et madameSourtis ; le moulin et les pcheurs; papa sur le tracteur; la cathdrale St-Pierre de Condom; le pre Grgorio sur sa moto; la fouine et sa blonde platinedans la dcapotable ; madame liette dans sa Delage, etc. Et il y en avait des dizaines et des dizaines dautres. Il y avait mme la fouine aux prises avec Le Goinfre. Sverine Jacquard assistait donc aussi au spectacle.

Jamais, ma connaissance, cette dame navait t aperue avec un chevalet, ou mme un crayon. Elle devait, linstar dun appareil photo, graver les scnes dans sa mmoire, pour les restituer ensuite sur le papier. Le travail accompli tait prodigieux, stupfiant.

--------------------------------------------------------------------------------------------

unauteur.com : acheterLes grands tourments, le fichier PDF dans votre boite mail pour 5.00 >>>> Cet e-mail est protg contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Amazon : acheter Les grands tourments : ebook 3,99 >>>>>

unauteur.com : acheter Les grands tourments,dition papier, dans votre boite aux lettres : occasion, 6.00 + port poste 3,00 = 9,00 Cet e-mail est protg contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir